Dressage de chien – Kleinjan a ouvert un chien Hi-Line à Chinook et Havre – Eduquer son chien

MÉTHODE POUR DRESSER VOTRE CHIEN seulement 15 min par jour

Hi-Line Canine, une entreprise de dressage de chiens dirigée par Kailey Kleinjan, originaire de Chinook, âgée de 22 ans, a ouvert ses portes fin mai.

Kleinjan a déclaré que le lancement de sa nouvelle entreprise avait réussi malgré la pandémie, qui, selon lui, n’a pas eu un grand impact sur les choses jusqu’à présent.

“Je vais me concentrer en ce moment sur l’aide aux gens à former leurs chiens avec une obéissance de base”, a-t-il dit, “je veux faire des choses plus avancées ou spécialisées à la fin. … En fin de compte, j’aimerais aussi aider le train du ranch à former des bergers.”

Kleinjan a déclaré que son objectif principal en affaires est de s’assurer que les animaux passent un bon moment à enseigner, et elle a développé ses méthodes de formation autour de cet objectif.

Il a dit qu’il avait déjà eu l’occasion de travailler avec plusieurs chiots âgés de 4 à 12 mois, mais qu’il avait également travaillé avec plusieurs animaux âgés de plus d’un an.

“Lorsque vous formez un chien, vous voulez toujours le rendre amusant pour le chien”, a-t-il déclaré. “Vous voulez les mettre au succès. C’est pourquoi je me concentre beaucoup sur le renforcement positif.”

Il a dit qu’il le faisait en partie en utilisant des friandises, des jouets et d’autres récompenses pour renforcer son comportement chez les animaux avec lesquels il travaille.

Kleinjan a passé une grande partie de son temps avec un troupeau de chiots avec qui elle travaille pour les encourager à socialiser sainement, dont l’un des chiots âgés de 3 à 6 mois au Havre ce mois-ci.

Les cours se réunissent deux fois par semaine pendant deux semaines et il se réunit généralement deux fois par mois.

“J’ai beaucoup de gens qui veulent amener leur chien à socialiser avec d’autres chiens, et les cours en groupe sont un excellent moyen de le faire”, a-t-il déclaré.

Kleinjan a déclaré qu’il espérait poursuivre ces cours dans les mois à venir aussi longtemps que le temps le permettrait.

“J’ai plus de cours en groupe en août … septembre, si tout va bien en octobre si le temps le permet”, a-t-il déclaré.

Kleinjan a dit qu’elle espérait trouver un bâtiment approprié pour pouvoir travailler des heures durant l’hiver.

Il a dit qu’il développe également des ateliers d’une journée pour l’utilisation de la laisse et la formation à l’utilisation de base.

Il tient également des consultations privées pour les nouveaux clients afin de connaître la personne et le chien et de proposer des plans.

Kleinjan a déclaré qu’il passait les lundis, mercredis et vendredis à Chinook, ainsi que les mardis et jeudis pendant les heures de fonctionnement du Havre et proposait des négociations. Il a dit qu’il pourrait espérer commencer à aller à Malte un jour par semaine, mais jusqu’à présent, il n’y a pas assez de clients.

Selon lui, l’ouverture d’une entreprise dans la pandémie de COVID-19 n’a pas été un gros problème.

“J’ai commencé la deuxième phase tôt, donc ça n’a pas été si mal”, a-t-il déclaré. “J’ai fait quelques exercices sur le zoom.”

Kleinjan a déclaré que ces événements d’apprentissage à distance étaient dus à la distance plutôt qu’à une pandémie, mais a prouvé que cela serait possible si l’État revenait à la première phase.

«La plupart du temps, ça a été un grand succès pour moi», a-t-il déclaré.

Kleinjan a déclaré que le seul obstacle causé par la pandémie était qu’il devait terminer ses études en ligne.

«Cela ne m’a pas du tout blessé, je connaissais déjà un peu l’éducation», a-t-il dit, «mais j’aurais aimé y mettre un terme et travailler avec des professeurs de Carrol (collège) qui m’ont aidé à devenir un meilleur éducateur … il aurait été agréable d’avoir plus de temps avec eux. “

Kleinjan a fréquenté le lycée Chinook et a vécu dans la région toute sa vie avant d’aller à l’université Carroll à Helena pour étudier la formation de chiens pour leur programme d’anthrozoologie, bien qu’il ait déménagé au ranch de ses parents entre Chinook et Havre en avril en raison de sa pandémie.

Kleinjan a déclaré qu’il faisait la plupart de ses affaires via Facebook, qui offre à son entreprise un moyen unique d’interagir avec des clients potentiels et était en partie responsable du premier nombre de clients qu’il a acquis après le démarrage de l’entreprise.

Havre Daily News / Jack Lambert

La propriétaire et dresseuse de chiens Hi-Line Canine, Kailey Kleinjan, pose pour un portrait avec son chien Paisley mardi devant le Chinook Animal Shelters PAWS.

“Je peux publier des vidéos éducatives, je peux poster des affiches, je peux partager des articles à ce sujet”, a-t-il déclaré. “D’une manière ou d’une autre, j’ai partagé ma page Facebook, et elle a juste explosé. Je ne m’attendais pas à ce que tant de personnes la partagent pour commenter. depuis lors, des gens m’ont contacté. “

Selon lui, la plateforme lui permet de montrer certaines des compétences qu’il enseigne à son animal et de donner aux gens une image de quel type de travail il fait.

“J’ai entraîné mon chien bien plus que l’obéissance, j’ai aidé à dresser des chiens pour des travaux de recherche et de sauvetage, j’ai formé votre chien à détecter les drogues et je veux le partager sur mon site Facebook, les gens savent que votre chien a tellement plus à faire que d’habitude pour s’asseoir, rester … Comme je peux apprendre à une personne à entraîner son chien à chercher de l’huile essentielle. “

Kleinjan fait aussi du bénévolat et entraîne des chiens dans les refuges pour animaux de PAWS à Chinook.

MÉTHODE POUR DRESSER VOTRE CHIEN seulement 15 min par jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *