Dressage de chien – Une étude de l’UBC cherche à savoir si les programmes de formation à domicile améliorent la santé pendant la pandémie – Smithers Interior News – Eduquer son chien

MÉTHODE POUR DRESSER VOTRE CHIEN seulement 15 min par jour

Alors que les gymnases et les installations de conditionnement physique ont commencé à rouvrir dans certaines parties du Canada, y compris en Colombie-Britannique, certains Canadiens ont de la difficulté à s’engager de façon constante tout au long de la pandémie.

Les développeurs de Down Dog, une application de San Francisco qui propose du yoga, un entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) et des exercices basés sur la barre, ont rendu leur logiciel gratuit lorsque la pandémie COVID-19 a commencé.

L’application est à nouveau disponible à un prix, mais elle a attiré l’Université B.C. Le professeur adjoint Eli Puterman, qui est également titulaire de la chaire de recherche sur l’activité physique et la santé au Canada.

«Je l’ai téléchargé gratuitement et j’ai commencé à travailler avec. J’étais comme “Oh mon Dieu, c’est incroyable”, a déclaré Puterman sur le téléphone Black Press Media. Il a estimé que cela était bénéfique non seulement physiquement mais aussi mentalement, surtout quand il se trouve au milieu d’une pandémie mondiale. Une étude publiée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale le mercredi 17 juin a montré qu’un cinquième et un quart des Canadiens se sentaient anxieux, déprimés ou seuls pendant une pandémie.

Il a contacté Down Dog pour mettre en place un essai qui donnera aux participants une adhésion gratuite pendant trois mois.

“Nous randomisons des personnes qui sont actuellement physiquement éloignées et qui travaillent à domicile, soit pour une intervention de yoga, une formation intermédiaire de haute intensité, une combinaison des deux, soit un groupe témoin.”

Les chercheurs travaillant au laboratoire de conditionnement physique, de vieillissement et de stress de l’UBC espèrent mesurer les niveaux d’anxiété, de dépression et de bien-être général. Les participants doivent effectuer quatre semaines par semaine, chacune d’une durée de 20 minutes, pendant six semaines.

Puterman a déclaré qu’après la période d’étude initiale de six semaines, le groupe témoin pourra également postuler car les chercheurs passeront encore six semaines de suivi avec les participants.

Pour être admissibles à l’expérience, les participants doivent résider au Canada, être âgés de 18 à 64 ans et doivent actuellement exercer moins de 150 minutes par semaine. Pour plus d’informations, visitez https://www.copetrial.ca.


@katslepian

katya.slepian@bpdigital.ca

Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Vous souhaitez soutenir le journalisme local lors d’une pandémie? Faites un don ici.

Corona Virus Healthcare

Obtenez des histoires locales que vous ne trouverez nulle part ailleurs, directement dans votre boîte de réception.
Inscrivez-vous ici

MÉTHODE POUR DRESSER VOTRE CHIEN seulement 15 min par jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *